Vendeur immobilier Voici une liste de 11 erreurs à éviter

Vendeur immobilier ? Voici une liste de 11 erreurs à éviter

Vendeur immobilier ? Voici une liste de 11 erreurs à éviter

La vente de votre maison peut être étonnamment longue et difficile sur le plan émotionnel, surtout si vous ne l’avez jamais fait auparavant. Parfois, vous pouvez avoir l’impression d’une intrusion dans votre vie privée, car des étrangers vont entrer dans votre maison, ouvrir vos placards et armoires et fouiller partout. Ils critiqueront un endroit qui est probablement devenu plus que simplement quatre murs et un toit pour vous, et pour couronner le tout, ils vous offriront probablement moins d’argent que la valeur que vous pensiez pour votre maison.

Sans expérience et avec une transaction complexe et émotionnelle sur les bras, il est facile pour les vendeurs de maison débutants de faire de nombreuses erreurs. Cependant, avec un peu de savoir-faire, vous pouvez éviter bon nombre de ces pièges. Lisez la suite pour découvrir comment vendre votre maison en obtenant le prix le plus élevé possible dans un délai raisonnable et sans perdre la tête.

A garder en tête

  • Maîtrisez vos émotions et restez concentré sur l’aspect commercial de la vente de votre maison. Restez détaché et soyez le plus pragmatique que possible.
  • L’engagement d’un agent immobilier peut coûter plus cher en commission, mais il peut éliminer une grande partie de l’incertitude de la vente.
  • Si vous décidez de vendre par vous-même, fixez un prix de vente raisonnable en analysant le marché et tenez compte de la période de l’année.
  • Préparez la vente, ne lésinez pas sur les éléments visuels de votre annonce et signalez tout problème lié à la propriété.

>> A lire : Comment vendre votre maison en 2022

>> Lecture également recommandée : Comment fixer le prix de vente de votre maison

1. Laisser les émotions prendre le dessus

Il est facile d’être émotif à l’idée de vendre sa maison, surtout sa première. Vous avez consacré beaucoup de temps et d’efforts pour trouver la bonne, vous avez économisé pour votre apport de fonds propres et vos meubles, et vous y avez créé de nombreux souvenirs.

Les gens ont généralement du mal à maîtriser leurs émotions quand vient le moment de dire au revoir.

Vous pensez que c’est impossible ? Non, ce n’est pas le cas. Lorsque vous décidez de vendre votre maison, commencez à vous considérer comme un homme d’affaires et un vendeur plutôt que comme un simple propriétaire. En fait, oubliez complètement que vous êtes le propriétaire.

En envisageant la transaction d’un point de vue purement financier, vous vous éloignerez des aspects émotionnels de la vente de la propriété.

Essayez également de vous rappeler ce que vous avez ressenti lorsque vous avez cherché cette maison. La plupart des acheteurs seront également dans un état émotionnel. Si vous vous rappelez que vous vendez un bien immobilier ainsi qu’une image et un style de vie, vous serez plus enclin à faire l’effort supplémentaire de mettre en scène et de faire quelques petits remaniements pour obtenir le meilleur prix pour votre maison. Ces changements d’apparence n’aideront pas seulement le prix de vente ; ils vous aideront aussi à créer une distance émotionnelle car votre maison aura l’air moins familière.

>> VOIR PLUS : 20 faits concrets sur la vente immobilière

2. Engager ou ne pas engager un agent immobilier ?

Bien que les agents immobiliers perçoivent une commission – généralement de 5 à 6 % du prix de vente de votre maison – ce n’est probablement pas une bonne idée d’essayer de vendre votre maison par vous-même, surtout si vous ne l’avez jamais fait auparavant. Cela peut être tentant, surtout si vous avez vu toutes ces affiches « à vendre par le propriétaire » sur les pelouses des gens ou sur Internet.

Alors, est-ce que cela vaut la peine d’engager un agent immobilier ?

Un bon agent immobilier a généralement vos intérêts à cœur, en particulier dans les petites structures, celles qui privilégient la qualité par rapport à la quantité.

Il vous aidera à fixer un prix de vente juste et compétitif pour votre maison, ce qui augmentera vos chances d’obtenir une vente rapide. Un agent immobilier peut également contribuer à atténuer l’aspect émotionnel du processus en interagissant avec les acheteurs potentiels et en éliminant les rabatteurs qui ne veulent que regarder votre propriété sans avoir l’intention de faire une offre.

L’agent immobilier aura également plus d’expérience dans la négociation des ventes de maisons, ce qui vous aidera à obtenir plus d’argent que vous ne pourriez le faire seul. Et si des problèmes surviennent au cours du processus – ce qui est souvent le cas – un professionnel expérimenté sera là pour les résoudre pour vous. Enfin, les agents immobiliers connaissent tous les papiers et les pièges liés aux transactions immobilières et peuvent contribuer à ce que le processus se déroule sans heurts. Cela signifie qu’il n’y aura pas de retard ou de problème dans la transaction.

Après avoir lu tout cela, devez-vous vraiment engager un agent immobilier ? Vous seul pouvez en décider.

Vous souhaitez améliorer votre rendement locatif ?
Nous avons compilé 11 méthodes pour vous aider à l'optimiser
et les avons mises dans notre guide gratuit.
Vos données sont en sécurité (RGDP), nous allons vous envoyer une série de mails avec du contenu qui vous sera très utile : vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment.

3. Que faire si vous ne faites pas appel à un agent immobilier ?

Vous avez donc décidé de ne pas engager d’agent immobilier. C’est très bien, car réaliser la vente vous-même n’est pas impossible et il existe une multitude de personnes qui réussissent à vendre leur propre maison.

N’oubliez pas, cependant, que vous devrez d’abord faire des recherches sur les propriétés récemment vendues dans votre région et sur les propriétés actuellement sur le marché pour déterminer un prix de vente intéressant. Sachez aussi que certains des prix des maisons tiennent compte de la commission de l’agent immobilier, ce qui peut vous obliger à réduire votre prix.

Vous serez responsable de votre propre marketing, alors assurez-vous d’inscrire votre maison en ligne sur plusieurs sites internet, afin qu’elle commence à apparaître sur les sites Web immobiliers pour les acheteurs potentiels.

4. Fixer un prix irréaliste

Que vous travailliez avec un agent ou que vous fassiez cavalier seul, il est essentiel de fixer le bon prix de vente. Vous vous souvenez de l’analyse comparative du marché que vous ou votre agent avez effectuée lors de l’achat de votre maison pour déterminer un prix d’offre équitable ? Les acheteurs feront de même pour votre maison.

En tant que vendeur, vous devez donc avoir une longueur d’avance sur eux et être dans la bonne fourchette de prix.

Vous pouvez penser que votre maison vaut plus, mais n’oubliez pas de fixer un prix réaliste basé sur des maisons comparables dans la région.

En l’absence d’une bulle immobilière, les maisons surévaluées ne se vendent généralement pas. C’est probablement l’erreur numéro 1 que font les vendeurs particuliers, par contre vous, vous ne la commettez pas.

5. S’attendre à un prix plus bas

Tout acheteur intelligent négociera, et si vous voulez conclure la vente, vous devrez peut-être jouer le jeu.

La plupart des gens veulent afficher leur maison à un prix qui attirera les acheteurs tout en laissant une certaine marge de manœuvre pour les négociations. Cette stratégie peut fonctionner, permettant à l’acheteur d’avoir le sentiment d’obtenir une bonne valeur tout en vous permettant d’obtenir le montant dont vous avez besoin de la vente.

Bien entendu, le fait que vous obteniez plus ou moins que le prix demandé dépendra non seulement de votre stratégie d’évaluation, mais aussi du fait que vous vous trouvez sur un marché d’acheteurs ou un marché de vendeurs, et de la qualité de la mise en scène et de la modernisation de votre maison.

>> Lecture recommandée : Comment préparer votre maison ou appartement pour une séance de photographie immobilière ?

6. Vendre pendant les mois d’hiver

Croyez-le ou non, il y a vraiment un bon moment pour vendre au cours de l’année. L’hiver, en particulier à l’époque des fêtes, est généralement une période de l’année peu propice à la vente de maisons. Les gens sont occupés par leurs engagements sociaux et le temps froid qui règne dans une grande partie du pays rend plus attrayant le fait de rester à la maison.

Étant donné que moins d’acheteurs sont susceptibles de chercher, il se peut que la vente de votre maison prenne plus de temps et que vous n’obteniez pas l’argent escompté. Vous pouvez vous consoler en sachant que s’il n’y a pas autant d’acheteurs actifs, il n’y aura pas non plus autant de vendeurs en compétition, ce qui peut parfois jouer en votre faveur.

Il est peut-être préférable d’attendre. Si vous n’avez pas de circonstances atténuantes (divorce, décès des parents, etc.) qui vous obligent à vendre pendant l’hiver ou les vacances, envisagez de lister votre propriété lorsque le temps commence à se réchauffer.

Les gens sont généralement prêts et disposés à acheter une maison lorsqu’il fait plus chaud.

7. Lésiner sur les photos de votre annonce

De nos jours, presque tous les acheteurs recherchent des maisons sur internet, et beaucoup d’annonces ont des photos.

Imaginez-vous que si votre annonce était un magasin de vêtements, les photos immobilières que vous mettez en avant représenteraient la vitrine de celui-ci. Et que feriez-vous si la vitrine d’un magasin n’est pas attirante ?

Vous vous rendez un mauvais service si vous ne publiez pas d’images de haute qualité de votre maison.

En même temps, il y a tellement de mauvaises photos de maisons à vendre que si vous faites un bon travail, votre annonce se démarquera et suscitera un intérêt supplémentaire.

Les bonnes photos doivent être claires et nettes et prises de jour, lorsque la lumière naturelle est abondante. Elles doivent mettre en valeur les meilleurs atouts de votre maison. Envisagez d’utiliser un objectif grand angle si possible – cela vous permettra de donner aux acheteurs potentiels une meilleure idée de l’aspect de pièces entières. Idéalement, faites appel à un photographe immobilier professionnel pour obtenir des résultats de qualité supérieure au lieu de laisser votre agent prendre des clichés avec son téléphone.

Et ne vous contentez pas de photos. Envisagez d’ajouter une visite vidéo ou une vue à 360 degrés pour améliorer encore votre annonce. Cela peut être fait facilement avec n’importe quel smartphone. Vous pouvez certainement inciter plus d’acheteurs potentiels à franchir vos portes pour des visites. Vous pourriez même obtenir plus d’offres si vous leur offrez une visite préliminaire de votre propriété.

>> Lecture recommandée : Comment préparer votre maison ou appartement pour une séance de photographie immobilière ?

8. Cacher les problèmes

Vous pensez pouvoir vous en sortir en cachant les problèmes majeurs de votre propriété ? Tout problème sera découvert, soit lors d’une inspection par l’acheteur, soit à l’usage.

Vous avez trois possibilités pour régler les problèmes :

  • Soit vous réglez le problème à l’avance.
  • Soit vous fixez le prix de la propriété en dessous de la valeur marchande pour en tenir compte et en l’indiquant clairement.
  • Soit vous inscrivez la propriété à un prix normal et offrez à l’acheteur un crédit pour régler le problème.

N’oubliez pas : si vous ne réglez pas le problème à l’avance, vous risquez d’éliminer un bon nombre d’acheteurs qui veulent une maison clé en main. Faire inspecter votre maison avant de la mettre en vente est une bonne idée si vous voulez éviter des surprises coûteuses une fois la maison sous contrat. En outre, de nombreux États ont des règles de divulgation.5 Certains exigent que les vendeurs divulguent les problèmes connus de leur maison si les acheteurs le demandent directement, tandis que d’autres décrètent que les vendeurs doivent divulguer volontairement certains problèmes.

>> Lecture recommandée : Engagez un inspecteur en bâtiment

9. Ne pas se préparer à la vente

Les vendeurs qui ne nettoient pas et ne préparent pas leur maison jettent de l’argent par les fenêtres.

Ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas les moyens d’engager un professionnel, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire vous-même. Ne pas faire ces choses peut réduire votre prix de vente et peut également vous empêcher d’obtenir une vente. Si vous n’avez pas réglé les problèmes mineurs, comme une poignée de porte cassée ou un robinet qui goutte, un acheteur potentiel peut se demander si la maison n’a pas des problèmes plus importants et plus coûteux qui n’ont pas été réglés non plus.

Demandez à un ami ou à un agent immobilier (quelqu’un qui a une nouvelle paire d’yeux) de vous indiquer les parties de votre maison qui ont besoin de travaux. En raison de votre familiarité avec la maison, vous êtes peut-être insensible à ses points faibles.

En désencombrant, en nettoyant à fond, en appliquant une nouvelle couche de peinture sur les murs et en éliminant les odeurs, vous ferez également bonne impression auprès des acheteurs.

10. Ne pas satisfaire les acheteurs

Si quelqu’un veut visiter votre maison, vous devez l’accueillir, même si cela vous dérange. Et oui, vous devez nettoyer et ranger la maison avant chaque visite. Un acheteur ne saura pas ou ne se souciera pas de savoir si votre maison était propre la semaine dernière, il a besoin de la voir propre à l’instant de la visite.

C’est beaucoup de travail, mais restez concentré sur le prix.

11. Vendre à des acheteurs non qualifiés

Il est plus que raisonnable d’attendre d’un acheteur qu’il apporte une lettre de préapprobation d’un prêteur hypothécaire (banque ou assurance) afin de montrer qu’il a l’argent pour acheter la maison. La signature d’un contrat avec un acheteur peut dépendre de la vente de sa propre propriété, ce qui peut vous mettre dans une situation très délicate si vous devez conclure la vente avant une date précise.

Questions diverses / précisions

Peut-on vendre une maison avec un prêt hypothécaire ?

Oui, vous pouvez vendre une maison avec un prêt hypothécaire. Dans ce cas, 3 variantes sont disponibles :

Variante 1 : Transférer l’hypothèque sur le nouvel objet

Si vous vendez votre maison ou votre appartement pour acheter un nouvel objet ailleurs, vous pouvez en général transférer l’hypothèque.

Variante 2 : Transférer l’hypothèque au nouvel acheteur

Plus un acheteur est intéressé par un objet, plus vous aurez de chances de le motiver à reprendre l’hypothèque en cours. Si la banque donne son aval, cette solution est souvent intéressante pour les deux parties : le vendeur ne paie aucune pénalité de résiliation anticipée et l’acheteur obtient une hypothèque, peut-être même meilleur marché que s’il devait en conclure une nouvelle.

Si les taux d’intérêt actuels sont plus bas que celui de l’hypothèque à taux fixe que vous souhaitez transférer, en tant que vendeur, vous indemnisez équitablement l’acheteur pour ses dépenses supplémentaires (voir variante 3). Si les intérêts du marché sont supérieurs, l’acheteur réalise un gain, autrement dit un bonus, que vous pouvez mettre à profit dans vos négociations.

Variante 3 : Résilier l’hypothèque de manière anticipée

Si ni la variante 1, ni la variante 2 n’entrent en ligne de compte, la plupart des banques vous permettent de résilier votre hypothèque à taux fixe au moment de la vente de l’objet.

Important : là également, des délais de résiliation s’appliquent dans de nombreux cas. Lorsqu’une hypothèque à taux fixe est résiliée de manière anticipée, la banque place l’argent ailleurs pour le reste de la durée de l’hypothèque. Si le revenu du placement pour le reste de la durée de l’hypothèque est plus faible que le taux d’intérêt hypothécaire convenu, vous devez indemniser la perte. Si, au contraire, l’argent peut être placé à de meilleures conditions, vous percevez en général une indemnité de dissolution. À l’heure actuelle, vous devrez très certainement indemniser la banque. Et cela peut être très coûteux. C’est pourquoi il vaut la peine de consulter à temps votre conseiller bancaire et de trouver avec lui une solution viable.

Dois-je préparer ma maison ?

Oui, probablement. La mise en valeur d’une maison peut entraîner une vente plus rapide et un prix plus élevé. Cependant, tout le monde n’a pas besoin d’engager un service professionnel de mise en valeur. Le simple fait de prendre quelques mesures, comme le nettoyage et le désencombrement, peut avoir un impact significatif sur la vente d’une maison et devra être fait avant le déménagement, quelle que soit la vente.

Combien vais-je gagner en vendant ma maison ?

Le montant que vous gagnerez dépend du prix de vente, des commissions de l’agent immobilier, des frais de clôture et du solde de l’hypothèque. Si vous travaillez avec un agent immobilier, vous devriez recevoir une fiche nette du vendeur avant même d’inscrire votre propriété, qui détaille ce que vous pouvez estimer gagner.

Conclusion

Il est crucial d’apprendre à vendre une maison. Assurez-vous de vous préparer mentalement et financièrement à des scénarios moins qu’idéaux, même si vous ne commettez aucune de ces erreurs.

La maison peut rester sur le marché beaucoup plus longtemps que prévu, surtout dans un marché en déclin. Si vous ne trouvez pas d’acheteur à temps, vous risquez de devoir payer deux hypothèques, de devoir louer votre maison jusqu’à ce que vous trouviez un acheteur ou, dans les cas les plus graves, d’être saisi.

Toutefois, si vous évitez les erreurs coûteuses énumérées ici, vous aurez fait un bon bout de chemin pour vous mettre en valeur et réaliser cette vente lucrative et sans heurt que tout vendeur de maison espère.

Vous voulez en savoir plus ?

Vous souhaitez vendre une maison, un appartement ou un chalet en Valais ?

Le Concierge des Hôtes est certainement le partenaire de confiance que vous recherchiez pour mener à bien cette vente.

Acteur 100% valaisan, nous intervenons sur tout le territoire valaisan : Nendaz, Verbier, Champex-lac, Ovronnaz, Les Marécottes, Morgins, mais également dans des villes comme Monthey, Martigny, Sion, Sierre, etc.

Nous sommes le partenaire idéal pour réaliser votre vente dans les meilleures conditions.

Nous vous garantissons une excellente qualité de service et de visibilité.

N’hésitez pas à nous contacter à l’aide du bouton ci-dessous afin que nous puissions discuter ensemble de votre projet.

Property manager en chef

Bonjour, je suis Sébastien. Bienvenue chez Le Concierge des Hôtes. Passionné par l'accueil de voyageurs, je suis à votre entière disposition pour vous aider à tirer meilleur profit de votre logement sur Airbnb.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

*

code

×